Les sources d'éclairage

Discutez des sources lumineuses non LED ainsi que des luminaires anciens
admin
Administrateur
Administrateur
Messages : 694
Enregistré le : 01 janv. 1970, 01:33
Localisation : Région parisienne
Contact :

Les sources d'éclairage

Message non lu par admin » 16 mars 2007, 00:37

Bonjour à tous.

Vous avez du le remarquer, http://www.led-fr.net parle déjà des sources lumineuses. Peu, certes, mais cela est en train de changer profondément puisque l'année 2007 sera synonyme de croissance en terme de contenu et, je l'espère, de fréquentation.

Je rappelle que http://www.led-fr.net a pour but, à terme, de s'articuler autour de plusieurs piliers :
:arrow: Les LEDs (+ OLEDs)
:arrow: L'éclairage
:arrow: Le forum

Les "travaux" de la rubrique Eclairage sont en cours, ceux de la rubrique des LEDs planifiés (la rubrique sera refaite à plus de 50%).

Je fais appel à vous dans ce port pour vous demander votre avis sur mon "arbre généalogique" des sources lumineuses. Ce dernier sera la colonne vertébrale de la future rubrique sur l'éclairage.

1.Incandescence
1.1 Classique
1.2 Halogène

2.Luminescence
2.1 A décharge (=photoluminescence ?)

2.1.1 Basse pression
2.1.1.1 Vapeur de Na
2.1.1.2 Vapeur de Hg
2.1.1.2.1 Classique ("néons")
2.1.1.2.2 Compact (ampoules fluocompactes)
2.1.1.2.3 Induction (merci Zeltron :wink: )

2.1.2 Haute pression
2.1.2.1 Vapeur de Na
2.1.2.2 Vapeur de Hg
2.1.2.3 Halogénures métalliques


2.2 Electroluminescence
2.2.1 Minérale
2.2.2 Organique
2.2.3 Polymères ?

2.3 Chimieluminescence : vers luisants et compagnie

2.4 Thermoluminescence

J'ai préféré scinder les lampes à décharge en deux grandes catégories : Basse et Haute pression plutôt que les séparer par famille de gaz contenu dans les ampoules. Ce qui aurait donné Na / Hg / Halogénures

Qu'en pensez-vous ?

Les sources d'éclairage

Publicité

Publicité
 

zeltron
Rang "6 LEDs"
Rang "6 LEDs"
Messages : 3295
Enregistré le : 15 oct. 2006, 20:05
Localisation : planète terre
Contact :

Message non lu par zeltron » 16 mars 2007, 14:17

Bonjour,

votre idée et votre classement parait intéressant, mais pour être complet il me parait utile de citer les sources manquantes suivantes :

-incandescence à filament de carbone (comme les lampes qu'avais fabriqué Thoma Alva Edison ...il me parait bon de citer cette technologie désuète pour mémoire et à citer du point de vue historique...)

Image

-sources à incandescence "impulsionelles" : lampes flash magnésium et flashcubes ( à usage unique , basé sur la combustion quasi instantané d'un ruban de magnésium "en pelote" dans une ampoule remplie d'oxygène , ou plusieurs rubans "en pelote" regroupé dans un boitier cubique , tel que les "flash-cubes") ces sources lumineuses , qui sont à la fois des ampoules et des "engins pyrotechniques" (puisque à l'application du courant , le magnésium brule quasiment comme dans un feu d'artifice !)sont actuellement tombé dans la désuétude mais ont beaucoup été employé en photographie dans les années 1920...1960

-luminescence au néon (a ne pas confondre avec les tubes appellé vulgairement et à tort "néon" ) je ne parle pas de tubes fluorescents, mais soit
-des petites lampes de signalisation ( utilisé en général en tant que voyant sur des appareils électroménagers, des machines outils, des tableaux électriques , émettant une luminescence rouge orangée ... que tout le monde connais ou presque )

Image

-des lampes à usage décoratif, publicitaire, religieux, etc ... faisant s'illuminer des motifs colorés , fleurs,logos,emblèmes, symboles

Image

- tubes luminescents non fluorescents pour enseignes lumineuses (a ne pas confondre avec les tubes fluo classiques , ces tubes ne sont pas blanc et sont en verre clair, et contienne du néon seul ou mélangé à d'autres gaz)

-les lampes à décharge utilisé en régime impulsionnel dont :
- les tubes flash utilisé en photographie (photo au flash électronique)
Image
-d'autres type de tubes à décharge pour autre applications ( tel que "pompage" de laser , circuits de protection de radars, laboratoires de recherche scientifique)

On pourrais ajouter aussi une source de lumière bien particulière parce qu'il s'agit la d'émission d'un faisceau de lumière monochromatique et cohérente ... mais qui est néanmoins ...une source de lumière : les lasers

(cela constituerais un vaste sujet , qui va bien plus loin que la simple émission de lumière ...cela va du pointeur laser pour les projection de diapos ...aux lasers industriels de découpe de tole ...en passant par les lasers de spectacles, les laser médicaux, ou encore ceux des lecteurs de CD et de DVD)

Par ailleurs, je remplacerais "chimiluminescence " (qui ne veut pas dire grand chose , car de manière générale toutes les sources lumineuses cité sont du domaine de la chimie ) par "bioluminescence" puisque là c'est de la biologie

Au passage, et a propos de la bioluminescence :
-c'est une particularitée rare chez les animaux terrestres (a part les vers luisant et quelques insectes, je ne vois pas d'autres animaux terrestre emmetant de la lumière) mais assez fréquente chez les animaux marins tel que plancton (dont se nourisse certains mammifères marins), crustacés (certaines espèces de crevettes), poissons de mer vivant en eaux profondes (poissons lanterne) ...
-c'est un phénomène assez proche de l'électroluminescente , sans effet thermiques, en effet il y as dans ces animaux une émission de lumière (lumière froide) du au "changement d'orbite " d'électrons déclenchant une émission de photons, sauf que la cause qui génère le changement d'orbite n'est pas un courant électrique mais une réaction de l'organisme vivant (pouvant soit servir d'éclairage à l'animal, soit de moyen de commuication par signaux lumineux impulsionnels, soit encore être un signal émis en cas d'agression de l'animal)
Pour anecdote, et a ce propos, il y as même eu le cas d'animaux lumineux dérangés par un sous-marin, en tant de guerre, qui ont réagi en emmetant de la lumière au passage de celui ci , ce qui as permi aux adversaire de le détecter ...et le torpiller !!!

Le classement deviendrais, par exemple :

1.1.Incandescence , pour éclairage continu
1.1.1 Classique à filament de carbone (anciennes lampes d'éclairages)
1.1.2 Classique à filament de tungstène (lampes normales actuelles)
1.1.3 Halogène

1.2 Incandescence "a impulsion" (à usage unique)
1.2.1 lampes flash magnésuim classiques ( simples , à ampoule de verre)
1.2.2 lampes flash compactes ( format compact, combinés, genre "flash-cubes")


2.Luminescence
2.1 A décharge (=photoluminescence ?)

2.1.1 Basse pression, pour éclairage continu
2.1.1.1 Vapeur de Na
2.1.1.2 Vapeur de Hg
2.1.1.2.1 Classique (tubes fluorescents appellé vulgairement et à tort"néons")
2.1.1.2.2 Compact (ampoules fluocompactes)
2.1.1.2.3 Induction (merci Zeltron )
2.1.1.3 Néon
2.1.1.3.1 lampes de signalisation au néon
2.1.1.3.2 lampes à lueurs décoratives
2.1.1.3.3 tubes luminescents pour enseignes lumineuses

2.1.2 Haute pression, pour éclairage continu
2.1.2.1 Vapeur de Na
2.1.2.2 Vapeur de Hg
2.1.2.3 Halogénures métalliques

2.1.3 Haute pression, régime impulsionnel
2.1.3.1 tubes au xénon pour flash
2.1.3.2 tubes à décharges pour autres applications


2.2 Electroluminescence
2.2.1 Minérale
2.2.2 Organique
2.2.3 Polymères ?

2.3 Bioluminescence : vers luisants , certains crustacés ou poissons ...

2.4 Thermoluminescence

3. Laser (?) vaste sujet, que je ne sais pas comment classer ni comment aborder :?

Zelt

admin
Administrateur
Administrateur
Messages : 694
Enregistré le : 01 janv. 1970, 01:33
Localisation : Région parisienne
Contact :

Belle réponse

Message non lu par admin » 16 mars 2007, 19:22

Merci Zeltron !

Ta contribution a éclairé ma lanterne :wink:
Tous ces éléments permettront au dossier d'être plus complet. Dans un premier temps je ne ferai qu'aborder les sources classiques. Car je souhaite faire un travail de qualité et chaque chose en sont temps... Mais il est évident que l'exhaustivité du dossier sera important.

La raison première de partager ce "classement" était de voir :
- Si je ne m'étais pas trompé
- Si la manière de classer était logique

Car je n'ai pas trouvé, au cours de mes recherches bibliographiques, de document qui classe de manière "carrée" toutes ces sources lumineuses. A chaque fois, les articles restent flous dans dans les liens qui unissent les diverses familles de sources mais aussi les sources entre elles. Et il n'a pas été évident de réaliser cette "épine dorsale".
Le gros problème est surtout que les catalogues séparent les tubes fluorescents (appelés à tord "néons") et les tubes à décharge !

zeltron
Rang "6 LEDs"
Rang "6 LEDs"
Messages : 3295
Enregistré le : 15 oct. 2006, 20:05
Localisation : planète terre
Contact :

Message non lu par zeltron » 16 mars 2007, 20:52

Bonjour,

le problème n'est pas simple , et je m'apercois au passageque

-A : on en as encore oublié , notamment :

-les lampes à arc à l'air libre(production de lumière par un arc éléctrique entre deux électrodes de charbon à l'air libre, procédé actuellement abandonné , mais qui as servi en éclairage public au 19 eme siècle , puis dans la première moitié du 20 eme siècles dans certains projecteurs de DCA , ainsi que dans certains projecteurs de cinéma 35 mm ...actuellement on n'utilise plus d'arc à l'air libre pour s'éclairer ...mais on se sert encore d'arc dans un tout autre domaine , la soudure électrique à l'arc )

-les lampes mixte à vapeur de mercure , qui comprenne dans une même ampoule, un filament de tungstène en série avec un tube à décharge à vapeur de mercure , ces lampes marient deux technologies et sont un compromis entre la lampe à incandescence, et la lampe à vapeur de mercure (d'ou leur nom de lampe mixte) et appartiennent de part leur conception à 2 catégories jusqu'ici distinctes
(on peut néanmoins, et ce qui se fait habituellement, les classer dans les lampes à décharge a vapeur de mercure à haute pression ... Le flux lumineux principal est émis par le tube à décharge, le filament en série sert à la fois de ballast interne (ces lampes fonctionnent directement sur le secteur 220...240V sans appareillage externe) et a donner à la lumière émise une teinte plus chaude et plus agréable (mais l'efficacité du filament reste faible)

Donc on pourrais donc
- soit creer une catégorie 1.3 : lampes mixte
- soit inclure les lampes mixte en 2.1.2.2 : Vapeur de Hg haute pression, et mixtes

B- La fluorescence et les tubes fluos (dit à tort "néons")sont en fait un perfectionnement des lampes à décharge, une "sous famille" de ces dernière ...

tous les tubes fluorescents sont des lampes à décharge, mais les lampes à décharge ne sont pas forcément à fluorescence ...
On peut en effet soit avoir des lampes claires (transparente) ou on voit l'arc et ou on utilise la lumière émise par l'arc telle quelle, cette lumière est généralement assez monochromatique et assez peu agréable à l'oeil , soit avoir des lampes recouverte intérieurement d'une poudre fluorescente (blanche) qui atténue les ultraviolets et convertit la longueur d'onde de la lumière de l'arc en des longueur d'onde plus adapté à l'oeil humain, la température de couleur de la lumière dépend de la composition de la poudre fluorescente utilisée ...

Parfois aussi, et à propos de lampes à décharge , on ne cherche pas a atténuer les ultraviolets ni à avoir une lumière agréable, mais au contraire à favoriser l'émission U V , pour des application spéciale telles que
-stérilisation de l'eau, de produits, ou de matériel et d'outils à usage médical (au moyen de tubes germicides, analogues a des tubes dit"néon" mais en quartz et transparents)
-effacement d' EPROM (comme les EPROM 2716 , ou les microcontroleurs avec EPROM incluse effacable aux UV genre 68705P3 pour en citer un bien connu ...qu'on efface au moyen de petits tubes UV spéciaux)
-bronzage de la peau dans les instituts de beautée (au moyen de tubes produisant des UVA ou de lampes à décharge à haute pression produisant le même genre de rayonnement)

On pourrais aussi citer les lampes à décharge en verre de wood , de couleur quasiment noire , prévu pour ne laisser passer que du violet et des UV proche, en éliminant quasiment toute lumière visible et en éliminant aussi les UV lointains (c'est la lumière noire bien connue des boites de nuit ...)

Zelt

admin
Administrateur
Administrateur
Messages : 694
Enregistré le : 01 janv. 1970, 01:33
Localisation : Région parisienne
Contact :

Message non lu par admin » 16 mars 2007, 23:36

Oui effectivement on avait oublié les lampes à décharges "non fluorescentes", qui sont beaucoup utilisées : pour la stérilisation notamment.

A ce moment là on créera une nouvelle catégorie distincte.

Le problème d'un tel classment est qu'il est arbitraire car on pourrait aussi classer par le biais de la compostion des mélangdes de gaz utilisés...

Perso j'ai opté pour un classement global qui repose sur le principe d'émission (incandescence / fluorecence) et après je fais les sous famille vis le principe technologique qui conduit à l'émission (décharge, filament...).
Si notre listing nous conduit à changer la manière dont on classe ce n'est pas grav. Mais je n'en voit pas d'autres qui soit meilleur. (Il faut que tout le monde puisse comprendre ce classement).

zeltron
Rang "6 LEDs"
Rang "6 LEDs"
Messages : 3295
Enregistré le : 15 oct. 2006, 20:05
Localisation : planète terre
Contact :

Message non lu par zeltron » 18 mars 2007, 00:10

Bonjour,

j'aurais bien aimé en rajouter , avec peut être encore un long message ... mais le fonctionnement catastrophiquement mauvais d'internet ces jours ci m'en as dissuadé (dommage) sans en trouver les raison, et sans avoir de vraie solution (si ce n'est des palliatifs qui "contourne" le problème sans rien résoudre)

Si ces problèmes continuent (et conduise à ruiner toute tentative d'envoi de long messages) Peut on poursuivre ...par voie postale ? a quelle adresse doit on s'envoyer du courrier si on en revient à ce mode ?

Zelt

admin
Administrateur
Administrateur
Messages : 694
Enregistré le : 01 janv. 1970, 01:33
Localisation : Région parisienne
Contact :

Message non lu par admin » 18 mars 2007, 10:57

Essai en copiant ton message dans le presse papier ou dans un document bloc note avant de poster ton message. Comme ca tu perd pas ton message.

Répondre