ECLAIRAGE EXPOS (peintures, photos,etc.)

Voir les sous forum :
x JEAN x
Nouveau membre !!!
Nouveau membre !!!
Messages : 4
Enregistré le : 10 févr. 2017, 14:37

ECLAIRAGE EXPOS (peintures, photos,etc.)

Message non lu par x JEAN x » 11 févr. 2017, 00:17

Bonjour
Peut-on, avec des LED, envisager l’éclairage d’œuvres accrochées sur des murs, façon galeries d'art ou musées ?
Merci d'avance pour votre réponse.
Jean

ECLAIRAGE EXPOS (peintures, photos,etc.)

Publicité

Publicité
 

zeltron
Rang "6 LEDs"
Rang "6 LEDs"
Messages : 3295
Enregistré le : 15 oct. 2006, 20:05
Localisation : planète terre
Contact :

Re: ECLAIRAGE EXPOS (peintures, photos,etc.)

Message non lu par zeltron » 11 févr. 2017, 12:03

Bpnjour,

ben, je dirais que oui ! et qu'il suffit tout simplement d'utiliser les mêmes types de luminaires que pour les halogène , types spots sur rail au plafond, ou en applique (le système sur rail au plafond est le plus pratique, il est possible de déplacer les spots selon l'emplacement et les dimension des oeuvres a éclairer, sans modifier l'installation, sans outil, et même sans couper le courant ) mais en version LED, ou tout simplement des modèles "halogènes" qu'on équipera de lampes à LED rétrofit compatibles

Les lampes "spot" à LED donnent , pour les modèles actuels, la même lumières que les halogènes dichroïques genre MR16, sans les inconvénients (ne chauffent pas, ou très peu ...Ne génère pas d' U.V qui sont nuisibles pour la vue ou qui décolorent l'oeuvre éclairée...)

Si il ne s'agit que d'expo temporaires , avec des "grilles" ou "portiques" , devant être démontés rapidement, utiliser de petits projecteurs a pince, ou a crochet ...

Voire dans les marques habituelles de ce types de produits : Aric, Paulmann, Erco, ou les produit LEDKIA, par exemple

sloup

x JEAN x
Nouveau membre !!!
Nouveau membre !!!
Messages : 4
Enregistré le : 10 févr. 2017, 14:37

Re: ECLAIRAGE EXPOS (peintures, photos,etc.)

Message non lu par x JEAN x » 14 févr. 2017, 10:26

Bonjour

Visiblement, j'ai frappé à la bonne porte!
Merci pour cette réponse.

Le système envisagé est destiné à éclairer des expos itinérantes, avec des montage/démontage sans contrainte de délai .
Jusque là j'ai fonctionné au coup par coup avec des installations de bric et de broc.

Les chose devenant plus sérieuses, je désire m'équiper en conséquence:
Il s'agirait de fixer des spots sur de petits portiques pour les diriger vers les œuvres.
Le système "à rail" semble le plus adapté, mais je n'y connais rien : on me parle de 2 pistes, 3 pistes et 4 pistes.
Tout devant être allumé en même temps et non stop quelle sera la solution la plus simple et la moins onéreuse ?

Par ailleurs, pour la puissance, j'ai bien trouvé des tableaux de correspondances halogène/LED sur internet, mais ils ne donnent pas tous les mêmes valeurs et j'ai du mal à m'y reconnaître. Il faudrait environ 1500 lumens.

Merci encore, et pardon si j'exagère, mais vous m’êtes d'un grand secours!

zeltron
Rang "6 LEDs"
Rang "6 LEDs"
Messages : 3295
Enregistré le : 15 oct. 2006, 20:05
Localisation : planète terre
Contact :

Re: ECLAIRAGE EXPOS (peintures, photos,etc.)

Message non lu par zeltron » 14 févr. 2017, 19:04

Bonjour,

les rails sont dit "2 pistes" ou "monophasé, 2 fils " 1 phase +1...Ou "3 pistes" ou "diphasé , 3 fils" ... ou "4 pistes" ou "triphasé, 4 fils" ...Selon le nombre de rails, de pistes qu'il comportent .

En général, ceci des destiné a permettre d'allummer distinctement les différents points lumineux (et pas forcément sur du courant triphasé , pour le cas des rails "4 pistes" ou "triphasé, 4 fils )

-Si on est sur de se limiter simplement a "tout allummer" ou "tout éteindre" d'un coup , le rail "2 pistes" ou "monophasé, 2 fils " suffit
-Si on veut allummer , séparément un point lumineux sur deux, ou tous ensemble, prendre un "3 pistes" ou "diphasé , 3 fils", il permettra le fonctionnement en "double allummage"
-Si on veut allummer , séparément un point lumineux sur trois, ou 2 points sur 3, avec les diverses possibilitées 1+2, 2+3, ou 3+1, ou tous ensemble, prendre un "4 pistes" ou "triphasé , 4 fils", il permettra le plus grand nombre de combinaisons

(Au dela, et pour ne pas multiplier outre mesure le nombre de pistes, et la complexité de cablage, on a recours a d'autres solutions de commutations, avec des protocoles dédiés tel que le "DMX" ou le "Dali" ...C'est a dire a utiliser des projecteurs doté d'entrées- sorties "DMX" ou "Dali" , a alimenter en permanence l'ensemble, et a commander individuellement chaque projo avec un "bus série" 2 conducteurs + masse recevant des données issues d'une console dMX (ou Dali), ou d'un ordinateur doté d'une interface et d'un logiciel de commande DMX (ou Dali), on peut avec ce système aller jusqu'a piloter individuellement 256 ou 512 projecteurs...
Le DMX est bien connu, et utilisé dans le domaine de grosses installations dédié spectacle , disco, concert, théâtre ...Le Dali quand a lui est plutot destiné aux grands équipements d'éclairage tertiaires, grands ensembles de bureaux, grands centres commerciaux ... Mais , ici, et vu le but final, pas besoin de ça ! )

Au niveau rendement lumineux et puissance, faut il 1500 lumens par spot ? (c'est beaucoup) ou 1500 lm en tout (inversement, c'est peu) a moins que ce soit 1500 lm par panneau (ce qui serai le plus vraisemblable et adéquat)

On aura plutôt intérêt a répartir ces 1500 lm sur plusieurs points lumineux (les lampes spot à LED de forte puissances coutent cher, et sont "agressives" pour la vue et crééeront des ombres dures, des contrastes violents ) par exemple 4 lampes de 380 à 400 lm (c'est justement le flux lumineux habituellement produits par la quasi totalité des petits spots à LED mR16 de 50 mm de diamètre, a culot G 4 ou G 5,3 (en 12V) ou GU10 (en 230V) de tels petits spots sont bon marchés, et permettent de mieux modeler la lumière et éviter les ombres violentes, en jouant sur leur orientations )

x JEAN x
Nouveau membre !!!
Nouveau membre !!!
Messages : 4
Enregistré le : 10 févr. 2017, 14:37

Re: ECLAIRAGE EXPOS (peintures, photos,etc.)

Message non lu par x JEAN x » 15 févr. 2017, 19:41

Bonjour

Pour les pistes, c'est bien ce qu'il m'avait semblé comprendre.
Merci pour cette explication claire et détaillée, ce sera donc deux pistes.

Question puissance, pardon pour la pauvreté de mon énoncé.
Voilà comment ça fonctionne jusqu'ici:

Entre autres à cause des reflets, les tableaux sont éclairés individuellement.
Quand il s'agit de petits formats, il peut y en avoir jusqu'à une vingtaine; ce qui implique autant de spots, à minima.
On en braque plusieurs sur les formats plus grands, ce qui revient à peu près au même en terme de quantité.
"L'assortiment hétérogène" des spots utilisés jusque-là sont des halogènes de 75/100w.
Si la quantité de lumière est satisfaisante, le gros défaut est une pièce inondée.
Avec des faisceaux plus étroits concentrés sur les œuvres, comme je le préfèrerais, peut-être que moins de puissance suffirait?
Il semblerait justement que l'étroitesse des faisceaux soit une des caractéristiques des LED, quelles sont leurs possibilités en la matière?

Répondre