Les collections d'ampoules anciennes

Discutez des sources lumineuses non LED ainsi que des luminaires anciens
ribrack
Rang "3 LEDs"
Rang "3 LEDs"
Messages : 104
Enregistré le : 22 mars 2008, 16:47

J'en profite pour renouveller cette requête auprès de tous

Message non lu par ribrack » 16 mai 2008, 03:53

ainsi qu'auprès de MaxFG, puisque nous détenons (c'est une façon de parler car il est libre) un sérieux anglophone, je renouvelle cette requête-suggestion (mais ce n'est pas une supplique) auprès des visiteurs et des participants de ce forum. Quand vous aurez parcouru ce message, comme ceux ensuite des autres participant, ne pourrriez-vous pas nous offrir, après avoir cliqué sur "Répondre", si vous voulez bien, un mot d'anglais (?), ne serait-ce qu'un seul, le premier qui vous viendrait à l'esprit, avec sa traduction, pour nous permettre à tous d'en profiter, y compris à ceux, comme votre serviteur, qui n'osent pas avouer leur faiblesse de mal, ou de très mal maîtriser cette langue (ne serait-ce aussi que pour nous remercier de leur donner de la lecture !). Ce pourrait être pratique pour ceux n'ayant pas nécessairement envie ou le temps de se répandre en exercice littéraire sur la précombustion de l'oxygène contenu dans le filament de carbone avant dépression de l'air dans l'ampoule, sur les coûts astronomiques du platine ou sur autre chose, ce pourrait être pratique, disais-je, pour se signaler à nous. Un petit clin d'oeil en 2 mots, et deux mots, c'est rien ! Dès lors, ne pourrait-on pas aussi s'amuser à créer de petites énigmes avec les seuls mots d'anglais ainsi déposés dans ce forum ?
RB

J'en profite pour renouveller cette requête auprès de tous

Publicité

Publicité
 

admin
Administrateur
Administrateur
Messages : 698
Enregistré le : 01 janv. 1970, 01:33
Localisation : Région parisienne
Contact :

Re: Les collections d'ampoules anciennes

Message non lu par admin » 16 mai 2008, 09:31

Vous pouvez mettre des termes anglais avec leur traduction dans le forum dans vos messages. Mais il ne faut pas que des messages soient crées juste pour donner un mot d'Anglais, sinon on y comprendra plus rien.
Par contre, dans le bar, vous pouvez créer un topic "anglais" où le but sera justement de poster des messages pour faire de l'anglais.

ribrack
Rang "3 LEDs"
Rang "3 LEDs"
Messages : 104
Enregistré le : 22 mars 2008, 16:47

Ce serait comme signal codé qui signifierait:

Message non lu par ribrack » 16 mai 2008, 10:49

....qui signifierait : - J'ai vu, j'ai lu et je signe ma visite sur la rubrique.... Ce pourrait être une indication utile pour savoir si on est
lu, mais encore faut-il, évidemment, que les participants et les visiteurs en intégrent le princicipe : en outre, comment faire, en effet,
pour inciter le visiteur lambda non inscrit, s'il en existe un peu, à marcher dans la combine, donc à s'inscrire ? L'idéal, en effet, je ne
sais plus qui le soulignait, serait que les participants et visiteurs aient la possibilté de cocher une case qui aurait pour fonction
de laisser apparaitre leur pseudo. Ne pourrait-on pas installer un compteur individuel par rubrique ?

Visiteur, participant, regarde moi dans les yeux, au centre de l'écran. Je sais que tu es là. Signale-toi et exprime toi !

J'allais justement déposer cette requête dans la boîte à idée. Dommage qu'à part Admin personne ne s'exprime sur ce thème..
j'ai l'impression d'avoir pris les commandes d'un avion, que nous sommes trois ou quatres pilotes ou navigateurs à se partager le
cokpit et à communiquer sans savoir s'il y a encore des passagers. (tous comptes faits, cette comparaison est inappropriée !)
RB

MaxFG
Rang "1 LEDs"
Rang "1 LEDs"
Messages : 24
Enregistré le : 25 sept. 2007, 08:32
Contact :

Re: MaxFG testerait-il ma réactivité au pliagiat ?

Message non lu par MaxFG » 16 mai 2008, 18:42

Bonjour,
ribrack a écrit :En effet, MaxFG, le titre "SORRY car PABOCOULTENCESOIR " que tu utilises, c'est celui de l'un de mes précédents messages ! Je croyais avoir suffisamment insisté ...
La on tombe vraiment dans la paranoia! non?!? Si vous lisez correctement le titre, vour verrez "Re: SORRY car PABOCOULTENCESOIR ", le Re: a toute son importance car ca veux dire REPONSE, et la raison est que d'une part je repondais simplement a votre message (mais aussi a celui de Zelt), et que d'autre part je ne change jamais le champ "sujet" par simple paresse (donc ce n'est pas moi, mais le forum qui a automatiquement "redige" le champs sujet) et aussi car il s'entend que l'on parle de lampes anciennes sur CE fil - inutile donc de chercher des complots la ou il n'y en a pas, ou d'exiger quoi que ce soit!
Si vous ne voulez absolument pas voir quelconque elements de votre redaction dans les messages de personnes qui prennent le temps de vous repondre, alors j'ai bien peur que les forums que l'on trouve sur la toile ne soient pas les bons endroits pour vous.

Aussi, la raison pour la quelle je ne repond pas aux autre "theme" que vous abordez, c'est simplement par ce que je n'ai pas le courage de lire certains de vos message en entier surtout quand il divergent trop du theme de ce fil (certains sont vraiment long, et desole si je n'ai pas le temps necessaire a consacrer a cette lecture), mais surtout parce que ce n'est pas le sujet de ce fil - on parle de lampes ancienne, d'histoire, de technologies d'eclairage. Pour le vocabulaire anglais et les complots, il faut aller dans la section "bar" ou "bistrot" afin de trouver l'auditoire approprie. C'est pour cela qu'il y a plusieurs sections differentes dans un forum.

Si vous shouhaitez avoir une contribution tres importante dans de ce fil sans verser dans le hors sujet, alors eclairez notre lanterne au sujet de la lampe de A. Gerard, car d'une part vour avez plus d'elements d'informations sur ces lampes que nous (Encyclopedie et autre), et d'autre part vour reconnaissez a juste titre que les "Historiens" ont des lacunes sur les inventeurs Francais. Comblez cette lacune, ramenez A. Gerard au devant de la scene historique! Mais si vous craignez tant d'etre "plagie" que vous ne voulez rien divulguer de vos informations, alors on ne peut riens pour vous de ce cote la du sujet qui nous interesse, et les Historiens resterons ignorants - un probleme dont vous aurez une certaine part de responsabilite.

Sinceres salutations!

Max

ribrack
Rang "3 LEDs"
Rang "3 LEDs"
Messages : 104
Enregistré le : 22 mars 2008, 16:47

Méa culpa - Soit cool Max.

Message non lu par ribrack » 17 mai 2008, 00:00

Je suis devenu méfiant. Il ne faut pas, non plus vous mettre dans cet état. Mon cher, vous avez été agresif. Je
suppose que votre raction n'est pas feinte. La mienne, sans doute excessive en la circonstance, doit bien résulter
de quelque chose dont vous devriez être curieux ? Enfin, la parano, je puis comprendre.
Nous sommes tous ici, peut-être, des écorchés vifs. Merci quand même d'avoir répondu.

Après tout ce qui m'est arrivé, même si je ne suis pas un marthir, genre résistant tombé sous les balles ennemies, il y en aurait quand même plus d'un qui, si tout ceci lui était arrivé, aurait atteri, définitif, en HP. Je ne dois mon salut, je crois, qu'à une sobriété exemplaire (pas d'addiction) et une volonté farouche d'exorciser tout ça, de vouloir l'expliquer, patiemment pour tenter de comprendre. J'ai eu la chance, fort heureusement, de m'adonner, entre deux, c'est à dire dans les années 1980 à l'exercice littéraire. Ce fut grâce à mes chroniques sur l'histoire de l'électricité et du magnétisme (et aussi de l'éclairage). J'ai donc appris à articuler des phrases au stylo sur un bout de feuille. Ecrire, c'était pour moi mission presque impossible. Ce pouvait être du genre, "Chère maman, je rentre à Dunkerque la semaine prochaine. J'espère que tu vas bien". C'est vrai, ça peut suffire, et se résumait aux bordereaux de missions d'intérim.
Ce soir, je ne serais pas long. j'y viendrais, en détail. Tant pis pour ceux qui n'ont pas le temps de lire.
Une petite tranche de vie, j'en ai justement explicitée une ce matin par des moyens détournés où il est question en tête de rubrique d'un
pavé de Led 3x3 cm dissipant 100w, donnant 7000 lumen, et en guise de réponse au dernier message daté du 15 mai, je crois de K-RK.

J'ai quand même revendu l'intégralité de mon patrimone immobilier pour autofinancer des recherches m'ayant valu alors de produire des appareillage à a manière d'un hosrloger du XVIIIème sicle, c'est à dire très laborieusement, soit 12000 heures d'un labeur en solitaire et au bas mot 1 800 000 de francs, de dépences. Plus socialiste que moi, tu meurs. Ces recherches, elles ont ensuite été pillées (selon plusieurs modes opératoires).
Ces quelques appartements, revendus au fur et à mesure des besoins financers mes recherches cinéchromatiques, je l'avais acquis, non par héritage mais avec mes économies. Au début, c'était 4 années relativement insoutenables.. Electricien, tout d'abord sur les chantiers bâtiment, restauration chez des rombières et rombiers en de somptueux appartements mais aussi à Evry-Ville Nouvelle dans les immeubles en construction, (poser l'appareillage électrique l'hiver quans les vitre ne sont pas encore posées ne peut d'ailleurs que s'opposer à toute tentation pianistique), dans le RER, sur les chantiers de La Défense
à tirer du cable, poser des kilomètres de dalle dite marine (pour y déposer les cables) le plus souvent en me jetant dans le premier métro à 5h30 du mat
pour me taper des correspondances, prendre un train, ensuite un bus avant de finir à pied avec les clous (les outils) pour se rendre trop souvent sur un chantier non desservi puisque dans une zone pavillonaire en construction, y parvenir, en effet, forces déjà hypothéquées avant de se taper la journée plus
que pompante l'hiver. Puis retour. Pareil à l'envers : marches, correspondances, cohues, dodôtel. Pour me libérrer de ce bagne, j'ai voulu tout autre chose.
J'ai produis des "encres sur papier" à même le sol des premiers passages piétionners de France et d'Europe.. Je négociais avec le chalands. Voilà enfin une vie, dure, mais une vie au grand air (ou presque). C'est ainsi qu'elle a pu vraiment commencer. J'ai gagné de l'argent, me suis constitué un petit patrimoine immobilier (grâce aussi à la loi Quillot). Je gagnais très bien ma vie. Les flics sévissaient, sans compter les gitans, les clochards, la météo... Quand ma moto tombait en panne, je l'offrais à un pot, j'en rachetais une autre, d'occaz. 8 années de labeur quasi quotidien.
Et ne croyez pas que je sois avec ma narration dans cette rubrique, hors sujet. On est même au coeur de la problématique incandescentialiste.
Je poursuivrai plus tard. Ce n'est qu'un début.
88 notes (+ quelqu'un) m'attendent.
RB

admin
Administrateur
Administrateur
Messages : 698
Enregistré le : 01 janv. 1970, 01:33
Localisation : Région parisienne
Contact :

Re: Les collections d'ampoules anciennes

Message non lu par admin » 17 mai 2008, 21:37

Concernant les statistiques de fréquentation, il n'est pas possible de savoir qui vient voir les topics !
Sur les pages qui permettent d'arriver aux topics, il y a des stats qui montrent le nombre de fois qu'un topic a été lu. Cela est un indicateur que j'estime intéressant.
Si un topic de 10 message affiche "30 lecteurs", cela signifie qu'à part ceux qui l'ont écrit, peu de gens l'on vu . Car quand on répond, c'est souvent qu'on a lu le topic auparavant. Donc quelqu'un qui répond consulte le topic souvent deux fois pour 1 post.
Maintenant un topic vu 468 fois contenant 54 réponses (stats au 17.05.2008 à 21h34) montre qu'il y a bien plus de lecteurs (de passagers :lol: ) que de pilotes (ceux qui écrivent).

Comme le dit bien MaxFG, on répond rarement aux messages qu'on lit car on n'a pas nécessairement de choses intéressantes à ajouter. Enfin, il faudra dans l'avenir faire attention aux hors sujet dans les topic car là ce fil est devenu incompréhensible. Si vous (je vise là tout le monde!) souhaitez parler de choses qui n'ont rien à voir avec une discussion, n'hésitez pas à aller dire ce que vous voulez dans le bar.

ribrack
Rang "3 LEDs"
Rang "3 LEDs"
Messages : 104
Enregistré le : 22 mars 2008, 16:47

J'en appelle aux lumières des collectionneurs de lampes..

Message non lu par ribrack » 28 mai 2008, 09:44

J'ai retrouvé dans mes boîtes des ampoules survivantes d'une époque assez
lointaine où je disposais de collections plus importantes (depuis longtemps
revendues), et que j'avais écartée de mon florilège. Elles comportent un
aspect particulier que certains d'entre-vous, je suppose, reconnaitrons.

Typiquement, les trois dont je dispose comportent à l'intérieur du bulbe,
comme une sorte de paille de fer aérée en contact avec les parois intérieures.
L'extérieur de la paroi du bulbe paraît être recouverte d'un vernis conducteur,
dont on reconnait la couleur translucide chamoisée à l'image des vernis qui
recouvrent les bouteilles de Leyde de seconde génération.

Les douilles sont à vis, type Edison, sauf que l'une des trois est
dotée d'une douille à vis miniature d'un standart comparable à celui
des ampoules pour lampes de poches. Les gabarits et formes de ces
3 lampes sont très proches de nos ampoules conventionelles à filament.

Je songe à un condensateur, la paille de fer et le vernis conducteur
pouvant constituer des armatures. Ceci dit, si tel était le cas, leur
capacité doit être très limitée. Cet espèce de condo pourrait-il
sporadiquement éclairer, ou clignoter en fonction de charges et de
décharges successives ? Donnerait-elles les effets comparables
aux carreaux étincelants, dispensent de petites lumières qui scintillent
comme les étoiles sous la voute céleste ?

Le mystère, pour moi, reste entier.

zeltron
Rang "6 LEDs"
Rang "6 LEDs"
Messages : 3298
Enregistré le : 15 oct. 2006, 20:05
Localisation : planète terre
Contact :

Re: Les collections d'ampoules anciennes

Message non lu par zeltron » 28 mai 2008, 13:08

Bonjour,

les ampoules en votre possession contiennent vraisemblabement non pas de la paille de fer , mais de magnésium , et si tel est le cas , il s'agit de lampes flash au magnésium anciennes (même principe que les flashcubes , sous forme d'ampoules classiques , l'application du courant fait bruler la paille de magnésium en produisant une forte lumière , apres quoi l'intérieur de l'ampoule est "désintégré" , le vernis à sa surface évite l'éclatement du bulbe, ce verni est parfois translucide , parfois bleu )

leurs culots permettais l'emploi de ces lampes flash dans des luminaires classiques , en opérant en "open flash, dans une pièce sombre et un film peu sensible (on cadre le sujet, on ouvre l'obturateur qui reste ouvert , on allumme la lumière "pan" coup de flash, on referme l'obturateur )

évidemment ces lampes ne servent qu'une fois !

zelt

zeltron
Rang "6 LEDs"
Rang "6 LEDs"
Messages : 3298
Enregistré le : 15 oct. 2006, 20:05
Localisation : planète terre
Contact :

Re: Les collections d'ampoules anciennes

Message non lu par zeltron » 28 mai 2008, 20:03

ci joint une lampe flash magnésium
(mazda photoflash 56 , fonctionne sur tous courants alternatif ou continu , 250v maxi)
lampe-photoflash-2.jpg
notez que ceci est bien une lampe à incandescence ancienne de collection (et pas courante, d'autant plus qu'elles sont à usage unique)

zelt
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.

ribrack
Rang "3 LEDs"
Rang "3 LEDs"
Messages : 104
Enregistré le : 22 mars 2008, 16:47

Merci pour cet éclairage.....en effet très incandescant

Message non lu par ribrack » 29 mai 2008, 11:08

ZELTRON / J'ai lu presque aussitôt ton message mais je pas eu tout de suite le temps d'y répondre.
J'aurais donc risqué de me faire aveugler en branchant l'ampoule ! Je suppose que, vu sa fonction, la tension d'alim importe peu,
sauf je suppose qu'il doit être requis un minimum de DDP. La technique photographique que tu décris, je l'ai revisitée à ma manière
et sans la connaitre en faisant des sortes de surimpressions en pose T. Sur mon antique Edixa Prismaflex, dépourvu de pose T, j'ai
en effet conçu un mécanisme permettant de commander la pose B en blocage et en déblocage par un système très bricolé de vis agissant
sur le bouton du déclancheur, c'est à dire en la tournant dans le sens d'un serrage. Du coup, je pouvais par exemple me photographier
moi-même en actionnant des lampes dans l'obscurité pendant ce temps de pose particulier, relativement indéfini, pui les éteindre et
recommencer, par exemple après m'être déplacé et ce, à l'inverse, avant d'avoir eut à desserer la vis permettant, donc, de refermer
le rideau de l'obtu. J'obtenais alors des effets spectraux intéressants (qu'on peut qualifier de surimpressions partielles).

Je m'en suis évidemment servi pour photographier des distorsions natives soit à l'état statif, soit passées dans la moulinette d'un distorstat
(en vertu des étirements et des contractions (et aussi rotations sur quelques degrés) réalisés par balayages du miroir déformant pendant le temps de pose).
Je vais scanner l'une de mes photos réalisée par ce moyen ou l'on me voit, en outre, derrière l'un des mes projecteurs (un proto du temps où,
après revendu ma boutique rue Sorbier et mon appart dans le 20ème, j'ai migré dans un 7ème étage sans ascenseur de 20m2 (pas mal pour
Paname) dans le 5ème, une location en surface corrigée (loi de 48) à deux pas d'ailleurs de l'imprimerie Lamy déjà évoquée (et que je pouvais
appercevoir de ma fenêtre pour la bonne et simple raison, aussi, qu'il s'agissait inialement de l'appartement occupé par mon père pendant ses plus
de cinquante ans de bons et loyaux services chez l'imprimeur du même nom, sans compter la guerre 39-45). Bref ; J'essaierai aussi de balancer
une photo de mon Edixa qui montre la modif mais là, tout de suite, je suis très à la bourre et je m'en excuse. Je suis d'ailleurs assez gauche
quand il s'agit de plaquer des photos sur ce forum.

Autre chose Zeltron, au risque, évident, d'être hors sujet (mais je suis sur ma lancée) :
Parmi les excellants logiciels en freeware qui permettent de réaliser des schémas électriques ainsi qu'électroniques, lesquels pourrais-tu
bien me conseiller ????? Même remarque pour le dessin industriel, notamment ceux qui me permettraient de modéliser en 3D et je veux
dire présenter dans tous les sens, donc aussi à l'écran en animation, une pièce soit préalablement dessinée à l'écran ou dont on aurait rentré
ses différentes côtes correspondant aux différentes vues (qu'est-ce que j'explique mal !), ça existerait ausi en free ?????? Il me faudrait,
je suppose, m'entraîner assez longuement. J'imagine que ce ne doit pas être évident d'utiliser de tel logiciels.
Je risque encore de me piquer au jeu de vouloir déposer des brevets si je parviens à les financer (au pire des Xième nouvelles enveloppes Soleau)
Ce n'est pas tout à fait que je me lasse d'exécuter les descriptions techniques à la main et que je veuille à tout prix sacrifier à la modernité mais
j'espère pouvoir gagner beaucoup de temps, surtout sur les pièces complexes.

PS / Je me suis permis de te tutoyer depuis le début de ce message en oubliant peut-être que j'ai déjà commencé dans les messages précédents,
N'oublie pas que je suis plasticien et aussi musicos; Dans ces milieux, c'est automatique. Il m'est par conséquent difficile de vouvoyer, surtout
au stade où nous en sommes. (Bon j'espère qu'on va pas s'imaginer des choses). J'espère surtout que ça ne crée pas de malaise.
Sinon, évidemment, je [u]t[/u]'invite, si tu veux, à en faire autant.

La lampe que tu montres est tout à fait comparable à celles dont je dispose.
J'avais mal lu ton dernier post lorsque tout à l'heure j'ai commencé ce texte : tension maxi 250v, Bien
ce qui m'étonne, c'est le maxi, puisque le but c'est d'éclairer vivement en faisant fondre, je suppose que sous 5OOV,
ça doit faire le même effet. Rien n'indique que ça fond et illumine sous 110V, voir moins, mais je suppose que oui.
Ah oui, je crois comprendre, il faut une tension mini parce que sans doute, il n'y a pas de filament, et c'est alors la distance de claquage qui
nécessite un minimum de DDP et un arc électrique qui fait le boulot d'ignition ou alors, s'il y a un filament, comme je crois le deviner (sur mes
lampes du même type, c'est caché par cette "paille de magnésium") il convient que l'effet de joule soit suffisamment instantané et fort pour
"allumer" le magnésium. J'entendais tout à l'heure ta remarque sur l'incandescance dans le sens et par le fait que le magnésium fondant pouvait
suffire à qualifier l'ampoule comme étant à incandescance.

Répondre